Retour sur le bol d'or 2016 !

Retour sur le bol d'or 2016 !

Les 17&18 septembre derniers, se disputait le 80ème Bol d’Or sur le mythique Circuit Paul Ricard du Castellet (Var - France). Parmi les 56 équipages en lice, le ”Ducati Esprit Racing Team” tentait avec succès de porter les couleurs bolonaises vers le drapeau à damier.

equipe

  Pionnier et malheureusement seul engagé dans la toute nouvelle catégorie ”Supertwin” (proposée par la Fédération Internationale de Motocyclisme dans le cadre du Championnat du Monde d’Endurance ”EWC” 2016-2017), cet équipage 100% amateur et passionné de la marque optait pour une Ducati 1299 Panigale, sélectionnée par expérience pour ses performances et sa fiabilité. 

  La préparation des deux machines, confiée au perfectionniste Peter Clark – Esprit Racing, exploitait d’ailleurs ces qualités puisque le moteur de course simplement rodé avec soin, restait en configuration d’origine ; les efforts portant essentiellement sur l’adoption de pièces racing (suspensions Öhlins, ligne Akrapovic, filtrage MWR Racing, réservoir 24 litres), de montages rapides (roues, suspensions, freinage, carénages…), ou d’un faisceau électrique dédié. La deuxième moto était exploitée tout au long de l’année par Stéphane Cancela pour valider les options de préparation et prenait son rôle de ”mulet” pour le Bol d’Or.

fudala

  L’équipage se composait exclusivement de pilotes du Challenge Protwin, aguerris au pilotage de la Ducati Panigale, avec Stéphane Cancela (initiateur du projet), Michaël Fudala (leader du Challenge 2016), Stéphane Geslin (vainqueur du Challenge 2014), ou Laurent Zanetto (3ème du Challenge 2015 et pilote de réserve).

  L’équipe d’assistance exclusivement composée de bénévoles était orchestrée par Olivier Ribette (team manager et président du Ducati Club de France) et se composait de Michel Cheylan (manager adjoint), Romain Beaussier (stoppeur moto), Pierre Dumaître, Céline Goin, Thierry Buraud, Francis Schroeder et Aubry Archambault (chronométreurs), Peter Clark et Nicolas Lhoste (mécaniciens et train avant), Pierre Galnon et Christophe Guglielmino (mécaniciens et train arrière), Georges Lions, Jean-Raymond Cayre, Rémy Geslin et Éric Bouton (ravitailleurs), Stéphane Berlivet (pneumatiques), Alan Durante, Jean Pelle et Karine Mas (osthéos’ et kiné’), Olivier Lecomte (photographe), Bernard Giraud et Aubry Archambault (communication), le Chef Philippe Hourdequin (gastronomie) et Patrick Sauveau (intendance), Adeline Di Via et Lise (grid girls), Thierry Mulot (camion assistance), ainsi qu’Isabelle Clark, Ghislain Gruau, Fabrice Mallet, Fred Buhler (préparatifs et/ou soutien). 


geslin

  L’aventure a été rendue possible par le soutien financier ou logistique d’ADN Unipromotion (décontamination après sinistres), Esprit Racing / Peter Clark (mécanique moto), le Ducati Club de France (club de passionnés), Ducati Marseille-Nîmes-Toulon (concessionnaire) et Ducati West Europe (réseau Ducati), Bridgestone (suivi attentionné sur les pneumatiques), Speedway (accessoires moto), RSX Design (personnalisation adhésive), Lenevette Assurances (assurance Sports Mécaniques), MGB Moto (concurrent partageur), Afam Compétition (consommables moto), Igol (lubrifiants) ou Akrapovic (systèmes d’échappement), ainsi que de nombreux contributeurs particuliers par l’intermédiaire d’une cagnotte de l’Association ; la ”Scuderia #121” tient à remercier chaleureusement chacun d’entre eux.

  La petite équipe ducatiste a donc passé la semaine sur le circuit Paul Ricard, réalisant les premiers essais libres mardi 13 septembre, passant avec succès les contrôles techniques, essais qualificatifs et essais de nuit jeudi 15.

  Le ”Ducati Esprit Racing Team” allait annoncer des temps réguliers entre 2’05” et 2”08” en fonction des pilotes et conditions de piste, ainsi qu’une vitesse de l’ordre de 310 km/h dans l’effrayante et magnifique ligne droite de 1,8 km du Mistral.

cancela

  L’épreuve débutait samedi 17 septembre à 15h10, et les pilotes s’élançaient pour des relais de 50 minutes déterminés par la consommation en carburant (quasiment 1 litre au tour, dans la moyenne des autres équipages sur ce tracé provençal de 5,8 km). Avec de bonnes et régulières performances sur la piste comme lors les ravitaillements, la moto passait de la 43ème position sur la grille de départ à la 25ème position peu avant 19h00. C’est alors Michaël Fudala était victime d’une violente chute ; cet évènement allait fortement marquer la suite de l’aventure, puisque blessé à la hanche le pilote marseillais devait abandonner sa contribution dès le relais suivant, déclaré inapte par la Direction de Course et contraint à une hospitalisation. Stéphane Cancela et Stéphane Geslin allaient devoir poursuivre l’épreuve seuls et s’appuyer sur la détermination de toute l’équipe pour faire face à de nombreux incidents techniques. En effet la casse de la batterie dans la chute allait entrainer de nombreuses complications électroniques, dont la mise en sécurité des système ABS / DTC et Anti-Wheeling, les pilotes étant amenés à dompter sans assistance les 200 CV de la Panigale pendant une bonne partie de la nuit. Les mécaniciens ont également dû intervenir sur des ennuis de sélection, la rupture de la ligne d’échappement, ou de mystérieuses vibrations sur le train avant.

  Au petit matin, découvrant l’hécatombe parmi les équipages concurrents et portée par l’incroyable soutien de milliers de fans et de la communauté ducatiste, de spectateurs ou même commissaires de piste, l’équipe très éprouvée mais soudée plus que jamais reprenait espoir en musique avec le retour de relais réguliers, le jouissif ronronnement du bicylindre bolonais, et l’approche du damier.

  Les derniers relais s’enchaînaient sans encombre, sur les dernières forces des deux vaillants pilotes. Suffisamment loin du 31ème et dernier équipage encore en piste et de la 29ème moto, le Team assurait sa 30ème position (sur 55 au départ) par des relais plus apaisés en fin de course.

  Le ”Ducati Esprit Racing Team” termine cette épreuve avec la satisfaction d’avoir atteint l’objectif du ”rêve de gosse” initial : boucler les 24 Heures du Bol d’Or en validant les options d’un team se distinguant du plateau par le choix atypique d’une Ducati 1299 Panigale, porter haut les couleurs de la marque, et s’appuyer sur une équipe conviviale et compétente.

51407 Titine couronnee

  Cette encourageante expérience amène les initiateurs du projet à envisager la suite du Championnat EWC 2016/2017, à savoir les 12 Heures de Portimao (Portugal, 17-18 mars 2017), les 24 Heures du Mans (France, 15-16 avril 2017), les 8 Heures d’Oschersleben (Allemagne, 19/20 mai 2017), une course de 8 Heures (Europe (lieu non défini), 23-24 juin 2017), les 8 Heures de Suzuka (Japon, 28-30 juillet 2017).

  Merci à tous, partenaires, collaborateurs, médias et passionnés, de votre soutien et de vos encouragements durant cette épreuve… et au delà.

  Stéphane Cancela

MotoJuris-logo.png